,

Airbus dévoile Pop.Up, son premier prototype de voiture volante sans pilote

L’avionneur Airbus a présenté «Pop.Up», un concept de voiture volante totalement électrique capable de franchir 100 km/h dans les airs.

Airbus a fait sensation mardi au 87e salon international de l’automobile de Genève. L’avionneur français a dévoilé un prototype de voiture volante modulable et autonome, entièrement électrique, et qui ne relâcherait aucun gramme de CO2 dans l’atmosphère. Baptisé «Pop.Up», le véhicule a été conçu en partenariat avec le designer italien Italdesign pour «réduire l’encombrement dans les mégapoles fréquentées», explique Airbus dans un communiqué de presse.

Pour pouvoir s’envoler et ainsi éviter le trafic routier au sol, la voiture est dotée d’une technologie inédite. Elle se présente sous la forme d’une capsule de 2,6 mètres de long pour 1,4 mètre de large dans laquelle deux personnes peuvent s’installer. En mode voiture «classique», cette capsule se pose sur un châssis, lui-même propulsé par un moteur électrique de 60kW. Et quand le trafic devient dense et congestionné, la capsule est capable de s’en détacher pour recevoir un module aérien de cinq mètres, propulsé par huit rotors. D’après ses caractéristiques techniques, «Pop.Up» pourrait avancer à 100 km/h dans les airs pour une autonomie de 100 kilomètres.

Un pilotage totalement autonome

Pour circuler, le passager entre la destination de son choix dans une application dédiée et la voiture se met à avancer toute seule. Pas besoin donc de brevet de pilote ni de permis de conduire. Le mode opératoire de Pop.Up est simple : les passagers planifient leur trajet et réservent leur voyage via une application conviviale. Le système suggère automatiquement la meilleure solution de transport -en fonction des connaissances de l’utilisateur, des horaires, de l’encombrement du trafic, des coûts, des demandes de covoiturage, etc.- reliant le module aérien ou terrestre, ou d’autres moyens de transport, à la capsule du passager selon ses préférences et ses besoins», précise Airbus. Cela induit que son prototype pourrait être utilisé comme un taxi nouvelle génération.

Avec ce prototype, Airbus veut montrer que l’avenir des voitures de demain ne se passera pas seulement au sol mais également dans les airs. C’est d’ailleurs ce qu’a appuyé Jörg Astalosch, le CEO d’Italdesign. «Dans les prochaines années, le transport terrestre va passer au niveau supérieur : en plus d’être partagé, connecté et autonome, il va véritablement entrer dans la troisième dimension et devenir multimodal», a-t-il indiqué, cité dans le communiqué. Les premiers essais sont prévus fin 2017.

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *