,

Elle sauve ses enfants en leur apprenant une simple leçon

Il s’agit de la leçon « Tricky People », à savoir que « les adultes ne demandent pas l’aide des enfants ».

L’année dernière, Jodie Norton, une blogueuse originaire de l’Utah, a eu la peur de sa vie lorsqu’elle s’est rendue aux urgences; Jodie n’a pas eu peur de mourir, non, elle a réalisé que deux de ses enfants avaient failli être kidnappés.

Mais, heureusement, grâce à une simple leçon, la « Tricky People », ses enfants ne sont pas tombés dans le piège qui leur était destiné; une histoire que Jodie a tenu à raconter sur son blog.

Tout a commencé lorsque Jodie s’est sentie mal, ce matin-là, alors qu’elle prenait sa douche; elle a donc décidé de se rendre immédiatement aux urgences avec ses quatre enfants. Sur le chemin, elle avait téléphoné à l’un de ses voisins, qui avait accepté de venir chercher les deux plus grands enfants de Jodie, CJ (10) et T-Dawg (8), en face de la porte menant aux urgences; les deux enfants se sont donc assis sur un banc, pendant que leur mère se faisait ausculter en compagnie de deux plus petits.

Malheureusement, le voisin en question ne se trouvait pas chez lui au moment de l’appel, et son chemin vers l’hôpital n’a donc pas pris 5 minutes, mais 40. Une longue attente pendant laquelle CJ et T-Dawg auraient bien failli se faire kidnapper. Alors qu’ils attendaient dehors, une femme et deux hommes se sont approchés d’eux, pour leur demander s’ils voulaient bien aller aux toilettes pour convaincre leur ami – qui soi-disant se cachait du médecin – pour qu’il sorte et accepte de se faire soigner.

Heureusement, Cj et T-Dawg se souvenaient de la leçon « Tricky People » que leur avait enseignée leur maman: cette leçon – qui vient de Pattie Fitzgerald, de « Safely Ever After » – conseille aux enfants de ne pas systématiquement refuser de parler aux étrangers, mais plutôt de parvenir à identifier quels sont les étrangers dont il faut se méfier. L’une des lignes directrices de cette leçon est la suivante: les adultes ne demandent pas de l’aide aux enfants. « Si un adulte en sécurité a besoin d’aide, il la demandera à un autre adulte », écrivait ainsi Fitzgerald.

Cj et T-Dawg ont donc répondu « non merci » à ces trois inconnus, bien que ces derniers aient continué à insister en leur disant que leur aide pourrait peut-être sauver la vie de leur ami. Au final, ces trois personnes ont laissé les deux garçons, et CJ a vu un troisième homme adulte sortir des toilettes avant d’entrer dans la voiture des trois autres et de partir; Cj et T-Dawg eux, ont fini par être rejoints par leur voisin, qui les a ensuite amenés à l’école.

En apprenant cette histoire le soir de la bouche de ses enfants, Jodie ne pouvait pas y croire, tant elle était effrayée par ce qui aurait pu se passer; elle était néanmoins soulagée de savoir que ses enfants avaient bien retenu la leçon qu’elle avait voulu leur enseigner: « La phrase ‘le savoir c’est le pouvoir’ s’applique indubitablement à nos enfants pour qu’ils restent en sécurité », a ainsi confié Jodie. « Nous ne serons pas toujours présents pour les protéger – je suis sûre que vous en dormez mal la nuit, comme moi. Mais nous pouvons leur apprendre à être forts et leur donner confiance en eux en leur enseignant ce qu’ils peuvent faire face à ce genre de situations ». Pour sûr, une leçon peut éviter un drame, et c’est ce qu’il faut retenir de cette histoire qui finit heureusement bien.

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *