in

Starlink revendique déjà 700 000 clients, dont 6 500 en France


Starlink est à l’offensive. Méconnu du grand public, ce système de connexion à Internet par satellite revendique désormais 700 000 clients dans le monde et 700 000 autres sur liste d’attente. Le service affichait jusqu’ici 400 000 abonnés. L’entreprise américaine communique pour la première fois sur son nombre de clients en Europe : 75 000, dont 6 500 en France, où le service est disponible depuis mai 2021.

« L’intérêt pour nos offres a crû de manière spectaculaire. Nous avons été agréablement surpris », assure sa patronne, Gwynne Shotwell. Signe de la volonté de faire davantage connaître l’opérateur en France, la directrice générale du fabricant de fusées Space X, la maison mère de Starlink, rencontrait des journalistes à Paris, lundi 12 septembre. Cet exercice de communication de la puissante numéro deux de l’entreprise spatiale fondée par Elon Musk montre aussi l’importance du projet pour l’homme d’affaires.

L’abonnement coûte 50 euros par mois, contre 99 auparavant

Encore modeste, le rythme des abonnements en France aurait, selon Mme Shotwell, été « multiplié par dix » depuis que Starlink a baissé ses prix : depuis début août, l’abonnement coûte 50 euros par mois, contre 99 auparavant, pour un accès Internet moins rapide que la fibre mais comparable à une bonne connexion ADSL ou 4G. Une somme à laquelle l’utilisateur doit ajouter 480 euros pour acheter le kit d’installation, comprenant une petite antenne parabolique pour se connecter au satellite et un routeur Wi-Fi pour redistribuer le signal sans fil aux alentours. « Connecter les villages ou les lieux isolés est difficile et coûteux pour les opérateurs terrestres classiques. Mais Starlink est parfait pour cela », vante la dirigeante de SpaceX, présentant son service comme « complémentaire » des offres ADSL ou fibre et particulièrement adapté aux « zones blanches ».

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Comment les satellites Starlink d’Elon Musk parasitent le travail des astronomes

« Complet » dans de nombreuses zones des Etats-Unis

Starlink assure afficher « complet » dans de nombreuses zones des Etats-Unis : l’opérateur a atteint le nombre maximum de clients qu’il estime pouvoir servir avec un débit satisfaisant dans chaque zone de 22 kilomètres de diamètre couverte par un satellite. « Aux Etats-Unis, beaucoup de gens sont très insatisfaits de leur fournisseur d’accès à Internet, souvent cher et de mauvaise qualité, surtout dans les zones rurales », décrit Mme Shotwell, estimant à 20 ou 30 millions les clients potentiels américains. Pour augmenter sa capacité, Starlink lance chaque semaine, par groupes de soixante, de nouveaux satellites, qui s’ajoutent aux 2 000 environ déjà en orbite. Les engins sont fabriqués maison, comme les antennes et les fusées, réutilisables.

Il vous reste 48.12% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ces dalles de parking en plastique recyclé et recyclable irriguent les sols

comment nous nous sommes rencontrés (#34)