in

le président de la FSPF annonce deux mesures concrètes



Chloé Lagadou, édité par Romain Rouillard

Alors que le nombre de cas de Covid-19 explose en Chine, l’exécutif français veut se pencher sur la pénurie de médicament. Sur Europe 1, le président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France a annoncé deux mesures concrètes prises de concert avec le gouvernement pour pallier ce fléau. 

Au regard de la situation épidémique désastreuse en Chine marquée par une flambée des cas de Covid-19, le gouvernement français veut prendre le taureau par les cornes et anticiper un éventuel scénario similaire dans l’Hexagone. Le président Emmanuel Macron a sommé l’exécutif d’imaginer des mesures capables de protéger les Français. Sur le front de la pénurie de médicaments, constatée au quotidien par de nombreux pharmaciens, une solution vient d’émerger après concertation entre le ministère de la Santé et la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France.

De concert, les deux parties ont mis sur pied deux mesures concrètes pour mieux répartir les médicaments entre les officines et sur l’ensemble du territoire. “La première consiste à approvisionner les grossistes répartiteurs pharmaceutiques et qui permet à toutes les officines d’avoir un petit nombre de médicaments”, développe Philippe Besset, président de la FSPF.

Un suivi “hebdomadaire” de la situation avec le ministère de la Santé

La deuxième mesure entend offrir la possibilité aux officines spécialisées de confectionner elles-mêmes de l’amoxicilline. “On va pouvoir approvisionner de nombreuses officines avec ce médicament qui est manquant actuellement”. A ce jour, il existe une “centaine” de pharmacies spécialisées “qui font encore des préparations”.

Au micro d’Europe 1, Philippe Besset assure que le gouvernement proposera un suivi “hebdomadaire” de la situation. “Nous allons pouvoir suivre avec le ministère de la Santé l’état des stocks et l’état de la consommation de ces médicaments, afin de faire au mieux et de prendre les mesures nécessaires au plus proche de la réalité du terrain”, conclut-il. 

Written by Barbara

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

L’ECDC estime que le dépistage des voyageurs venant de Chine est “injustifié”

Selon l'épidémiologiste, Dominique Costagliola, "les tests à l'arrivée à l'aéroport ne servent strictement à rien" pour contrôler la diffusion du virus