in

Meta, Google et OpenAI révèlent leurs plans de sécurité suite au sommet de la Maison Blanche

# SEPT DES PRINCIPALES SOCIÉTÉS D’IA S’ENGAGENT À AMÉLIORER LA SÉCURITÉ DE LEURS SYSTÈMES

**Sept des principales sociétés d’intelligence artificielle (IA) ont participé à un sommet à la Maison Blanche vendredi et ont conclu un accord avec l’administration Biden pour mettre en place de nouvelles mesures de sécurité afin de renforcer la sûreté de leurs systèmes et de leurs utilisateurs.** Ces mesures incluent notamment l’apposition de filigranes sur les contenus générés par des algorithmes d’IA. L’accord a été conclu lors d’une réunion à la Maison Blanche, au cours de laquelle le président Joe Biden a déclaré : “Ces engagements sont réels et concrets. L’intelligence artificielle va changer la vie des gens du monde entier. Les personnes présentes ici joueront un rôle crucial en fournissant cette innovation de manière responsable et sûre”.

**Plus tôt dans la journée, les sept sociétés – Amazon, Anthropic, Meta, Google, Inflection et OpenAI – ont pris des engagements volontaires, parfois vagues, pour investir dans la recherche, les tests de sécurité et l’assistance dans les audits des vulnérabilités des systèmes par des tiers.** La plupart de ces sociétés ont confirmé leurs engagements, mais n’ont pas fourni de détails précis sur la manière dont elles prévoyaient de les mettre en œuvre. Pour l’instant, la Maison Blanche n’a pas prévu de mécanismes de contrôle pour garantir que ces engagements soient respectés.

**L’une des mesures les plus concrètes résultant de cette réunion est la demande faite aux sociétés de mettre des filigranes sur les contenus générés par l’IA**. Lors d’une conférence de presse jeudi, un responsable de la Maison Blanche a déclaré que ces filigranes devraient s’appliquer aux contenus audio et visuels créés par les utilisateurs individuels. Dans un billet de blog publié vendredi, OpenAI a indiqué que ces accords de filigrane obligeraient les entreprises à “développer des outils ou des API pour déterminer si un contenu particulier a été créé avec leur système”. Cependant, cette mesure ne couvrira pas les contenus audiovisuels déjà disponibles, tels que les assistants vocaux basés sur l’IA.

**Google a déjà pris un engagement similaire plus tôt cette année**. Kent Walker, président des affaires mondiales de Google, a réitéré cet engagement vendredi, déclarant que l’entreprise allait “bientôt intégrer des filigranes, des métadonnées et d’autres techniques innovantes” dans ses futurs systèmes génératifs.

**Plusieurs des sociétés mentionnées ont déjà pris des engagements similaires avant le sommet de vendredi**. Meta, par exemple, a récemment annoncé la mise en open source de son modèle de langage Llama 2, ce qui le rend gratuit pour les chercheurs et pour un usage commercial, similaire au modèle GPT-4 d’OpenAI, utilisé par ChatGPT et Microsoft Bing. Meta a également accepté d’ouvrir son modèle à l’évaluation publique lors de la conférence Def Con de cette année.

*Sources : [source1](https://www.bbc.com/news/business-57803141), [source2](https://www.theverge.com/2023/7/18/23799025/meta-ai-llama-2-open-source-microsoft)*

What do you think?

Written by Barbara

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

La fonctionnalité “Stories” de Telegram est désormais disponible pour les abonnés Premium.

L’IA transforme Joe Biden en Barbie-den.