Connect with us

A la « Police Academy » de Périgueux, on apprend le métier de gardien de la paix

tGEpvH

Actu

A la « Police Academy » de Périgueux, on apprend le métier de gardien de la paix

A la « Police Academy » de Périgueux, on apprend le métier de gardien de la paix

tGEpvH

« Police, ouvrez ! » Une jeune femme en jeans et baskets apparaît dans l’entrebâillement de la porte. « Bonjour Madame, un voisin nous a appelés pour nous dire qu’il y avait du bruit chez vous. On peut entrer, s’il vous plaît ? » En polo bleu clair et pantalon noir, mais aussi gilet pare-balles, rangers et casquette siglée « police », Jérémie, Julien et Margot sont accueillis tièdement. « On s’est juste un peu engueulés », dit la femme avant de s’adresser à son compagnon qui, assis sur le canapé, se tient l’épaule : « Ça va aller, hein, chéri ? »

Margot isole la jeune femme dans la cuisine. Jérémie s’occupe de la liaison radio avec le commissariat, Julien, de la victime. Le jeune homme dit qu’il veut la quitter, qu’elle refuse : « Elle est jalouse. Elle m’a giflé et m’a mis un coup. » Julien lui conseille de consulter un médecin, lui parle « d’ITT » [incapacité totale de travail], l’informe que sa compagne va être présentée à un officier de police judiciaire et l’incite à porter plainte.

L’Etat jugé responsable d’un féminicide : « Quand une femme ira porter plainte, il faudra l’entendre »

La jeune femme proteste : « Ça fait cinq ans qu’on est ensemble. On s’est déjà engueulés. Sérieusement… » Puis elle suit au poste les agents. Qui la palpent près de leur voiture, mains à plat sur le mur. « Débrief ! », lance alors un formateur, brigadier-chef, en tenue lui aussi.

Le difficile apprentissage de la procédure

La scène n’était qu’une mise en situation, un entraînement pour ces trois é

Pour lire les 90 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Actu

Trending

On en parle

To Top
Recherche.fr