Connect with us

Catastrophes naturelles : ce qui menace vraiment la France

s8v80m

Sciences

Catastrophes naturelles : ce qui menace vraiment la France

Catastrophes naturelles : ce qui menace vraiment la France

Cet article est extrait de Sciences et Avenir – La Recherche n°897, daté novembre 2021.

Où ne fait-il pas bon vivre en France ? Quand on s’apprête à céder aux charmes d’une région pour la beauté de ses paysages ou la richesse de sa gastronomie, il faut aussi se rappeler que l’Hexagone regorge – hélas ! – d’endroits où les désastres sont récurrents. Il n’y a pas d’année sans que le littoral méditerranéen subisse des épisodes cévenols, où les pluies ravagent des villages entiers. La façade atlantique se révèle fragile devant la montée du niveau des mers qui érode ses côtes et favorise les submersions marines. Une grande partie du territoire souffre de la sécheresse des sols qui fragilise les bâtiments. Dans son bilan des quarante dernières années, l’organisme public qui garantit la couverture financière des assureurs, la Caisse centrale de réassurance (CCR), n’a pas répertorié une année sans catastrophe naturelle en France et dans les départements d’outre-mer ! Ces événements hors normes ont coûté 40,7 milliards d’euros à la collectivité depuis la création du régime en 1982. Et la situation ne va pas s’arranger !

Récepteur final de toutes les demandes d’indemnisations, l’organisme a produit des cartes inédites des sinistres intervenus depuis quatre décennies. Inondations et sécheresses (hors calamités agricoles) représentent 90 % des catastrophes naturelles subies par la population. « La recension des inondations met en évidence la vallée de la Garonne, le pourtour méditerranéen, l’axe rhodanien, tandis que le littoral atlantique a été frappé par des submersions marines à la suite notamment de la tempête Xynthia en 2010 « , commente Antoine Quantin, directeur des réassurances et des fonds publics à la CCR. Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 17 millions de Français qui sont exposés au risque d’inondations qui coûtent aux assureurs plus d’un milliard d’euros par an.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Sciences

Trending

On en parle

To Top
Recherche.fr