Connect with us

Champollion, le conquérant des hiéroglyphes

d4jTRv

Sciences

Champollion, le conquérant des hiéroglyphes

Champollion, le conquérant des hiéroglyphes

Cet article est issu du magazine Sciences et Avenir – Les Indispensables n°206, daté juillet/ septembre 2021.

Champollion ne l’a jamais vue ! C’est pourtant bien grâce à la pierre de Rosette qu’il parviendra à déchiffrer les hiéroglyphes… L’aventure commence sans lui, avec la campagne d’Égypte de 1798. Bonaparte, soucieux d’ajouter une dimension scientifique à cette expédition avant tout militaire et politique, et de s’inscrire dans la lignée des grands découvreurs, y embarque 160 savants. Une première ! Le 20 août, moins de deux mois après avoir débarqué à Alexandrie, il demande aux savants de former l’Institut d’Égypte au Caire, fondé pour « s’occuper du progrès et de la propagation des Lumières en Égypte ». Trois jours après, il en préside la première séance !

Une grande stèle noire couverte d’inscriptions

Un an plus tard parvient à l’Institut d’Égypte une nouvelle : dans le cadre de travaux destinés à rénover la citadelle de la ville de Rosette (Rashid), dans le delta du Nil, le lieutenant Pierre Bouchard a découvert une grande stèle noire couverte d’inscriptions : des hiéroglyphes dans la partie supérieure, du grec dans la partie inférieure, et du démotique – écriture simplifiée des anciens Égyptiens, qui n’est pas encore déchiffrée – au centre. « La première annonce à l’Institut est passée relativement inaperçue, souligne Dominique Valbelle, professeure émérite d’égyptologie à Sorbonne Université.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Sciences

To Top
Recherche.fr