Connect with us

Comment la pandémie de Covid-19 a bouleversé l’édition scientifique

wjHpNa

Sciences

Comment la pandémie de Covid-19 a bouleversé l’édition scientifique

Comment la pandémie de Covid-19 a bouleversé l’édition scientifique

Illustration du Novel Coronavirus 2019 (2019-nCoV), responsable de la pandémie de pneumonie COVID 19 dont l'épicentre à été localisé à Wuhan, Chine

Explosion d’articles mis en ligne sur des plates-formes de prépublication comme MedRxiv, Research Square ou encore BioRxiv. Publications d’études dans des temps record dans les journaux scientifiques habituels, au risque de rétractation quelques semaines plus tard, y compris au sein de revues considérées comme les plus prestigieuses telles le New England Journal of Medicine ou The Lancet…

Dès février 2020, la pandémie de Covid-19 a eu un impact considérable sur les recherches des scientifiques et leur production d’articles. Dans quelles proportions, et avec quelles conséquences sur les publications dans d’autres domaines de la médecine ? C’est ce qu’a exploré une équipe principalement française, sous la direction d’Alexandre Loupy (directeur du Centre de recherche translationnelle pour la transplantation d’organes de Paris, Inserm), en analysant les dix revues les plus cotées de médecine et de maladies infectieuses, sur les années 2019 et 2020.

Leurs travaux, publiés en ligne le 22 novembre dans la revue BMC Medical Research Methodology, concluent que la croissance spectaculaire du nombre d’articles scientifiques consacrés au Covid s’est accompagnée d’une baisse de 18 % des publications sur les autres sujets. Ces auteurs mettent aussi en évidence plusieurs particularités des « publications Covid« . Les articles « originaux » (c’est-à-dire des études présentant de nouvelles données, et qui ne sont pas des éditoriaux ou des points de vue) sont en proportion nettement plus faible (47,9 %) que dans les articles relatifs à des sujets non Covid (71,3 %). Le nombre de signataires par publication est, lui, sensiblement plus élevé, notamment s’agissant des études de cas : neuf auteurs en moyenne dans les « case reports » Covid, contre quatre pour les autres thèmes.

Pour étudier l’impact de la pandémie sur l’édition scientifique, le docteur Marc Raynaud, épidémiologiste et premier auteur de l’étude, et ses collègues ont recensé les articles publiés entre le premier janvier 2019 et le premier janvier 2021 dans le top 10 des journaux médicaux et d’infectiologie anglophones : New England Journal of Medicine (NEJM), Lancet, Journal of the American Medical Association (JAMA), Nature Medicine, British Medical Journal (BMJ), Annals of Internal Medicine, Lancet Global Health, Lancet Public Health, Lancet Infectious Diseases et Clinical Infectious Diseases.

Il vous reste 62.44% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Sciences

Trending

On en parle

To Top
Recherche.fr