Connect with us

Des hominiens plus proches de nous que prévu à Singi Talav en Inde

mYekfv

Sciences

Des hominiens plus proches de nous que prévu à Singi Talav en Inde

Des hominiens plus proches de nous que prévu à Singi Talav en Inde

Singi Talav, en bordure du désert du Thar au Rajasthan, en Inde, fait partie des nombreux sites archéologiques du sous-continent qui ont révélé la présence d’hominidés antérieurs à Homo sapiens. Mais ici, comme dans toute l’Asie du Sud, il n’y a pas de restes organiques à analyser. Le paléoclimat chaud et humide de cette région qui est aujourd’hui semi-aride ne permettra que difficilement à un archéologue de tomber…sur un os ! Hormis la découverte exceptionnelle du crâne d’un Homo erectus sur les rives du fleuve Narmada en 1982, il n’y a aucune autre trace fossile d’Homo sur le sous-continent indien. La présence de ces hominiens est détectée grâce aux petits cailloux qu’ils ont laissés derrière eux.

mYekfv

Bien avant Homo sapiens, de petits groupes d’hominiens non identifiés à ce jour se sont déjà aventurés à Singi Talav. Les outils biface, des haches et fendoirs de pierre découverts dans le sol du site ont été attribués par les archéologues dès le début des années 1980 à la culture lithique acheuléenne. Sans technologies abouties, il a été difficile pour eux de dater avec précision ces pierres taillées. Ils ont alors construit l’hypothèse d’une occupation du site liée à de l’acheuléen très ancien. Quarante ans plus tard, des chercheurs allemands du Max-Planck Institute for the Science of Human History (Allemagne), associés à des paléoarchéologues indiens, ont réexaminé les sols des strates contenant ce matériel lithique.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Sciences

To Top
Recherche.fr