Connect with us

Disney fait état de la plus faible hausse de ses abonnés streaming

mopSZG

Sciences

Disney fait état de la plus faible hausse de ses abonnés streaming

Disney fait état de la plus faible hausse de ses abonnés streaming

mopSZG

par Lisa Richwine et Nivedita Balu

(Reuters) – Walt Disney a publié mercredi des résultats trimestriels inférieurs aux attentes de Wall Street, alors que le géant du divertissement a enregistré sur la période la plus faible hausse d’abonnés à sa plateforme de vidéo en ligne depuis qu’il a lancé Disney+ en 2019 pour concurrencer Netflix.

Le titre du groupe reculait de 4,3% dans les échanges d’après-clôture à Wall Street.

Alors que, pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, tous les parcs d’attraction de Disney étaient ouverts au troisième trimestre, le bénéfice d’exploitation de la division s’est établi à 640 millions de dollars, sous les attentes de Wall Street qui anticipait 942 millions de dollars selon des données IBES de Refinitiv.

Disney a publié un bénéfice par action dilué de 37 cents, inférieur aux prévisions des analystes qui ressortaient en moyenne à 51 cents.

Le géant du divertissement a placé le streaming au coeur de sa stratégie, avec l’objectif de concurrencer Netflix comme leader dans un secteur de plus en plus fourni.

Au cours du troisième trimestre, la plateforme Disney+ a enregistré l’arrivée de 2,1 millions de clients supplémentaires, soit moins de la moitié du nombre de nouveaux abonnés à Netflix sur la période et loin des attentes des analystes (10,2 millions de nouveaux clients selon les données de Factset), malgré l’avertissement du directeur général du groupe.

Bob Chapek avait prévenu en septembre que le nombre de nouveaux abonnés streaming serait réduit, du fait du report de production et d’autres problèmes liés à la crise sanitaire.

Il a toutefois maintenu l’objectif annoncé au préalable par Disney de compter entre 230 millions et 260 millions d’abonnés Netflix+ d’ici la fin de l’exercice fiscal 2024.

Disney+ comptait début octobre 118,1 millions d’abonnés, tandis que l’ensemble des plateformes de vidéo en ligne du groupe – Disney+, Hulu et ESPN+ – totalisaient 179 millions de clients.

La division streaming a été de nouveau déficitaire au troisième trimestre, du fait des achats de nouveaux programmes et d’autres coûts, affichant une perte d’exploitation de 630 millions de dollars.

Disney a publié un chiffre d’affaires global pour le trimestre de 18,53 milliards de dollars, contre 14,71 milliards un an plus tôt, alors que la prévision moyenne des analystes s’élevait à 18,79 milliards de dollars selon des données IBES de Refinitiv.

(Reportage Lisa Richwine à Los Angeles et Nivedita Balu à Bangalore; version française Jean Terzian)

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Sciences

To Top
Recherche.fr