Connect with us

La glaciation de los angeles Terre, un coup de pouce pour la croissance des organismes unicellulaires ?

Sciences

La glaciation de los angeles Terre, un coup de pouce pour la croissance des organismes unicellulaires ?

La glaciation de los angeles Terre, un coup de pouce pour la croissance des organismes unicellulaires ?

Et si, lors de la seconde glaciation de la presque totalité du globe, la vie multicellulaire avait pris child essor ? Cette hypothèse a été creusée par le paléobiologiste Carl Simpson.


[EN VIDÉO] Une algue verte exécute une unit de toute beauté
  Une algue verte unicellulaire du genre Micrasterias se divise en deux cellules filles grâce à la morphogénèse. L’organisme de départ a une taille 170 microns. Le spectacle est de toute beauté. 

À trois reprises au cours de l’histoire de la Terre, celle-ci aurait été entièrement – ou presque – recouverte de toute couche de glace. Il s’agit de l’hypothèse de la Terre « boule de glace » ou « boule de neige ». Si de nombreuses preuves avancent dans ce sens, la communauté scientifique n’est pas unanime : ni sur les modalités, ni sur l’origine de cette Origine des périodes glaciaires du Quaternaire
Les… » data-image= »https://cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/midioriginal/c/9/0/c9095f93f2_50015412_carte-pleistocene-glaciation-north-arizona-university-dr.jpg » data-url= »/planete/definitions/climatologie-periode-glaciaire-1068/ » data-more= »Lire la suite »>glaciation, ni sur les raisons d’une déglaciation. Un paléobiologiste, Carl Simpson, vient d’étayer une nouvelle hypothèse dans la revue The United states Naturalist. Lors de la seconde grande glaciation, entre -720 et -650 millions d’années, des organismes unicellulaires se seraient regroupés en organismes multicellulaires pour mieux se propulser dans l’eau.

« Une fois que les organismes grandissent, ils ont un avantage écologique évident vehicle la Les théories établies par la body s’appliquent dans des cadres bien définis.
La physique… » data-image= »https://cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/midioriginal/8/9/6/896f032c90_91933_physique-def.jpg » data-url= »/sciences/definitions/physique-physique-15839/ » data-more= »Lire la suite »>physique autour de la façon dont ils capturent la nourriture devient totalement différente
 », souligne Carl Simpson. L’eau salée des océans, à cette période, aurait été tellement froide que sa construction aurait changé sans geler. Elle serait devenue plus épaisse ou plus visqueuse. Une propriété que de gros organismes ne percevraient pas, mais qui serait intenable pour de petits êtres. « Quand vous êtes petit, vous êtes coincé, affirme le chercheur. L’eau vous déplace. »

Par une série d’équations mathématiques, ce scientifique a étudié l’hydrodynamique d’êtres vivants en fonction de leur forme et de leur taille. Résultat ? Mieux valait être gros. « En nageant ensemble, ces cellules auraient pu rester petites au niveau individuel mais produire toujours plus de puissance, estime le chercheur. Elles deviennent à la fois plus grosses et plus rapides en tant que groupe. »

Travaux en cours

Si le paléobiologiste s’intéresse à cette période, ce n’est pas par hasard. Cette seconde glaciation, nommée glaciation sturtienne, coïncide avec l’essor d’organismes multicellulaires. Ce qui peut sembler paradoxal, à première vue. « L’avantage de la stratégie multicellulaire est que chaque cellule […] a de faibles besoins métaboliques, mais ces cellules peuvent nager ensemble », avance-t-il. De cette façon, ce sont les organismes qui déplacent l’eau, au lieu de se laisser emporter.

Actuellement, il teste boy hypothèse avec des algues modernes dans un laboratoire, tout en creusant les archives fossiles de la Terre.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Sciences

Trending

On en parle

To Top
Recherche.fr