Connect with us

La grève de SOS Médecins pour demander plus de moyens a été très suivie

UjqU2I

Sciences

La grève de SOS Médecins pour demander plus de moyens a été très suivie

La grève de SOS Médecins pour demander plus de moyens a été très suivie

UjqU2I

Le coup de semonce n’est pas passé inaperçu. « L’ensemble des 63 associations et leurs 1 300 médecins généralistes ont réalisé un arrêt total de leur activité depuis 8 heures ce matin », a fait savoir lundi 27 septembre SOS Médecins dans un communiqué. Depuis le début de journée, les centres d’appels étaient injoignables et les praticiens n’assuraient ni consultation ni visite à domicile.

La fédération avait décidé début septembre d’appeler ses adhérents à une telle journée d’action afin d’obtenir une augmentation du tarif des visites à domicile en journée « à 57,60 euros, comme cela avait été mis en place à une période de la crise sanitaire » dans les Ehpad, contre 35 euros actuellement. « Depuis plus de quinze ans, les moyens alloués à la visite à domicile sont insuffisants au regard des besoins des Français et du vieillissement de la population » poursuit SOS Médecins dans son communiqué.

L’organisation est par ailleurs très remontée contre le dernier accord signé fin juillet par les syndicats de médecins libéraux et l’Assurance-maladie, qui étend la « visite longue » (70 euros) mais seulement au profit des médecins traitants qui se déplacent chez leurs propres patients.

Des réquisitions locales

La date de cette grève a été révélée au dernier moment pour éviter que « le mouvement soit tué dans l’œuf » par des réquisitions précoces. Celles-ci n’ont d’ailleurs pas tardé : à Toulouse, La Rochelle, Dijon, Nantes, Saint-Nazaire, Bordeaux, Pau et Bayonne, entre autres, les associations locales « ont été réquisitionnées pour effectuer la permanence de soins cette nuit ».

« SOS Médecins obéira à l’ensemble des réquisitions », avait assuré la fédération, ajoutant cependant que « des actions complémentaires et locales » sont déjà prévues dans les prochains jours, notamment « l’arrêt des visites en journée » à Nantes, Cherbourg, Toulon, Fréjus, La Rochelle, Mulhouse, Avignon et Bayonne.

La fédération prévient en outre que sa mobilisation nationale « pourrait être renouvelée ou étendue dans les prochaines semaines », en fonction des discussions à venir avec le ministère de la santé et l’Assurance-maladie. Créé en 1966, SOS Médecins regroupe 1 300 médecins généralistes, qui effectuent environ trois millions de visites à domicile chaque année.

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a appelé « le gouvernement à entendre ce cri d’alarme et à résoudre ce problème le plus rapidement possible », dans un communiqué. « Le mouvement de SOS ne fait que souligner la faiblesse des tarifs de visite à domicile », estime la CSMF, jugeant « ridicule » la majoration de déplacement pour une visite à domicile, limitée à 3,50 euros la nuit et 10 euros en journée.

SOS Médecins « permet de mieux résoudre le problème de la démographie médicale dans les grandes villes et la difficulté d’exercice du métier de médecin généraliste », a souligné le syndicat, qui compte dans ses rangs de nombreux médecins exerçant à SOS Médecins.

Le Monde avec AFP

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Sciences

To Top
Recherche.fr