Connect with us

La présidence française au pied de la politique climatique de l’Union européenne

yaghTP

Sciences

La présidence française au pied de la politique climatique de l’Union européenne

La présidence française au pied de la politique climatique de l’Union européenne

FIT FOR 55. Le 14 juillet dernier 2021, la Commission européenne a présenté un imposant paquet de 14 révisions de directives pour coller avec l’objectif de réduction des gaz à effet de serre adopté par les 26 États membres devant aboutir à un continent « zéro carbone » en 2050. Ce « fit for 55 » impose de revoir en effet de fond en comble la politique climat actuelle et devrait amener s’il est vraiment appliqué à une économie radicalement différente. La Commission estime que ce « pacte vert » est l’occasion de “bâtir un nouvel ordre économique”.

Dans les transports, le projet européen vise ainsi à réduire de 55% les émissions des voitures particulières, un objectif impossible à atteindre pour les constructeurs sans un transfert massif de leur production vers l’électrique. La fin de la vente des véhicules thermiques neufs est proposée pour 2035. 35 millions de bâtiments devraient être rénovés pendant la décennie avec un effort particulier vers les logements des catégories sociales les plus pauvres, pour lesquels 72 milliards d’euros sur sept ans seront consacrés. La part d’énergie renouvelable aujourd’hui d’un peu plus de 20% devra passer à 40% du mix énergétique. La restauration des zones humides, forêts et tourbières d’Europe doit augmenter la capacité de ces milieux à absorber le CO2, cet effort permettant également d’améliorer la biodiversité de ces écosystèmes. Le puits de carbone actuel des 26 États membres est estimé à 268 millions de tonnes. Il pourrait passer à 320 millions d’ici à 2030.

Des objectifs adoptés à l’unanimité

Ce sont ces objectifs qui doivent désormais être adoptés à l’unanimité par les 26. Hasard de la présidence tournante de l’UE, après un semestre peu constructif de la Slovénie en proie à des difficultés politiques internes, c’est à la présidence française de l’Union européenne (PFUE) qu’appartient de faire avancer l’adoption du pacte vert d’ici à la fin de son mandat le 30 juin prochain. Lors de sa conférence de presse du 14 décembre 2021, Emmanuel Macron s’est voulu très ambitieux sous le triptyque « Relance, puissance et appartenance ». Le climat fait partie des trois secteurs prioritaires pour la présidence française, avec la sécurité numérique et le social sur le salaire minimum européen. La PFUE donnera ainsi lieu à plus de 2000 réunions européennes et en France à près de 400 événements diplomatiques et culturels.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Sciences

Trending

On en parle

To Top
Recherche.fr