Connect with us

Le cochon d’Inde, surnommé le Galaxionaute, ne volera pas dans l’espace

dN7UFI

Planète

Le cochon d’Inde, surnommé le Galaxionaute, ne volera pas dans l’espace

Le cochon d’Inde, surnommé le Galaxionaute, ne volera pas dans l’espace

dN7UFI

Le cochon d’Inde surnommé le Galaxionaute, qui devait voler dans l’espace à bord de la fusée congolaise Troposhère-6, restera sur la terre ferme. Jean-Patrice Keka Ohemba Okese, fondateur de DTA qui développe la fusée, a été sensible aux arguments de l’association PETA qui milite pour les droits des animaux. Profitons-en pour découvrir la belle aventure de ce passionné d’astronautique qui rêve d’espace avec les « moyens du bord ».

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Les installations humaines, pièges mortels pour les animaux
  Le naturaliste Jean-François Noblet donne quelques exemples de pièges mortels pour les animaux dans la nature, et que l’Homme a installés. La vidéo explique aussi comment neutraliser ces pièges. 

La République démocratique du Congo (RDC) a aussi des ambitions spatiales. Depuis le début des années 2000, Jean-Patrice Keka Ohemba Okese, ingénieur congolais et passionné d’astronautique, s’est lancé dans la conception de fusées atmosphériques avec plus ou moins de succès. Il a fondé la société Développement Tous Azimuts (DTA), dont le département de recherche et développement est appelé Keka Aerospace. Il a en charge le développement de ces fusées. Ce projet n’est pas un programme gouvernemental mais bien une initiative privée qui a tout de même le soutien du gouvernement de la RDC.

Si à terme l’objectif de Keka Aerospace est de lancer des satellites en orbite depuis le sol congolais, pour l’heure les objectifs sont bien plus modestes mais ô combien inspirants pour la jeunesse congolaise. Certes, les fusées décollent mais elles ne vont pas bien haut. En 2007, Troposhère-2 et ses 15 kilogrammes ont atteint 1.500 mètres d’altitude, l’année suivante Troposhère-4 a atteint aussi 1.500 mètres mais la performance est remarquable car la fusée avait un poids de 250 kilogrammes !

Troposhère-6, la fusée congolaise soutenue par les Suisses. © Radio Télévision Suisse

Avec Troposhère-5 en 2009, Keka Aerospace change d’ère et conçoit une fusée bien mieux représentative d’un lanceur suborbital. En effet, il s’agit d’une fusée à deux étages à propergol solide. Malheureusement, le vol est un échec. La fusée qui devait atteindre les 36 kilomètres d’altitude s’est écrasée quelques instants après son lancement, tuant le rat qu’elle transportait. Une contre-performance qui n’entame en rien la volonté de Jean-Patrice Keka Ohemba Okese d’atteindre les étoiles. Il se lance aussitôt dans le développement de Troposhère-6, une fusée à trois étages de 15 mètres de haut, qu’il finance par crowdfunding avec des partenaires suisses. Initialement prévu en début d’année, le lancement de Troposhère-6 a été reporté de plusieurs mois en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19

Si aujourd’hui nous parlons du programme Troposhère, c’est parce que PETA États-Unis, la plus grande organisation de défense des droits des animaux, avec plus de 6,5 millions de membres et de soutiens, nous a informés avoir contacté Jean-Patrice Keka Ohemba Okese pour lui demander de bannir l’utilisation d’animaux pour ses expériences. PETA États-Unis, qui n’a pas digéré la perte du rat, a eu vent de la mission Troposhère-6 qui a pour but de lancer un petit satellite à 200 kilomètres d’altitude avec à son bord un cochon d’Inde, nommé Galaxionaute. Pour l’organisation, dont la devise dit notamment que « les animaux ne nous appartiennent pas et [que] nous n’avons pas à les utiliser pour nos expérimentations », il n’est pas question que ce cochon d’Inde vole dans l’espace, même si Keka Aerospace a prévu de le ramener sur la terre ferme, sous parachute, à l’issue de sa mission.

Les animaux ne sont pas des astronautes

PETA États-Unis, qui a poussé pour que la Nasa et l’L’Agence spatiale européenne représente pour l’Europe une porte d’accès à l’espace. Sa mission consiste à façonner les activités de développement des capacités spatiales européennes et à faire… » data-image= »https://cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/midioriginal/0/9/f/09f0b05e28_50034401_logo-esa-fs.jpg » data-url= »/sciences/definitions/univers-esa-2466/ » data-more= »Lire la suite »>ESA n’utilisent plus d’animaux pour des expériences suborbitales ou spatiales, a donc demandé à Jean-Patrice Keka de « bannir l’utilisation d’animaux pour ses expériences et à permettre à Galaxionaute de rejoindre un sanctuaire d’animaux agréé pour y vivre paisiblement au lieu d’être forcé à participer à un vol spatial terrifiant. Si vous étiez prêt à faire ce geste, nous aurions le plaisir de vous décerner un prix international dans le domaine de la course à l’espace humaine ».

Sans surprise, Jean-Patrice Keka Ohemba Okese a répondu favorablement à cette demande. Il a annulé son projet d’envoyer un cochon d’Inde dans l’espace. « Après avoir suivi avec intérêt vos arguments pertinents, je prends la ferme résolution et l’engagement de décréter une interdiction totale de l’usage des animaux dans les expériences spatiales de DTA, et nous renonçons en même temps à l’embarcation de Galaxionaute dans ce lancement en vous confirmant qu’il sera immédiatement ramené dans son milieu naturel. À la place, la capsule (vaisseau) Mpongo sera truffée de différents capteurs et Dans le domaine spatial, un senseur stellaire est un dispositif optoélectronique servant à l’orientation des satellites. » data-image= »https://cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/midioriginal/6/3/4/6349c4ee96_50036247_capteurrecopesca-image-node-full.jpg » data-url= »/tech/definitions/technologie-senseur-8460/ » data-more= »Lire la définition »>senseurs qui est une méthode alternative, pour atteindre le même résultat sans l’utilisation des animaux. »

En guise de remerciements, PETA États-Unis décerne à M. Keka, « qui a également accepté d’interdire toutes les expériences spatiales sur les animaux », son prix de la Compassion.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Planète

Trending

On en parle

To Top
Recherche.fr