Connect with us

L’Europe ne sera jamais indépendante pour la production de semi-conducteurs

a4UVj9

Tech

L’Europe ne sera jamais indépendante pour la production de semi-conducteurs

L’Europe ne sera jamais indépendante pour la production de semi-conducteurs

a4UVj9

L’Europe dominait 40% du marché des semi-conducteurs dans les années 90. Aujourd’hui, elle se hisserait, les bons jours, à 10% d’après Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence, qui a accordé une interview exclusive à CNBC. C’est la raison pour laquelle elle veut doper nos capacités de production. L’objectif est de les faire doubler d’ici 2030.

Pas d’espoir donc d’inverser totalement la tendance et de devenir autonome. Ce serait impossible en raison des trop lourds investissements requis. Mais la pénurie de composants rend plus que jamais nécessaire de stimuler la production de puces informatiques sur notre continent. D’autant que les besoins ne cessent d’augmenter avec l’Internet des Objets.

Un problème géopolitique

Elle a ajouté qu’il était important de se placer dans une perspective globale, et de voir « avec qui nous voudrions avoir de réelles interdépendances ». En jeu, les tensions géopolitiques entre les Etats-Unis et la Chine ou l’Allemagne et la Chine qui perturbent encore davantage l’approvisionnement.

Margrethe Vestager a déclaré que l’Union européenne (UE) travaillait avec les États-Unis pour identifier les causes des pénuries dans la production de semi-conducteurs.
« Nous devons poursuivre la coopération internationale », a-t-elle souligné. La commissaire appelle également les gouvernements à soutenir financièrement ce secteur, en prenant garde de ne pas tomber dans la distorsion de concurrence.

A découvrir aussi en vidéo :

Reste également le problème des investissements étrangers en Europe. Une société contrôlée par l’État chinois a ainsi racheté le fabricant italien de drones militaires Alpi Aviation.
Mais l’accord n’avait pas été examiné par les autorités européennes préalablement. Margrethe Vestager veut pouvoir superviser les transactions plus efficacement. Il faudra pour cela légiférer. « Nous avons besoin de plus d’activité, nous avons besoin de plus de contrôle », a-t-elle affirmé.

Source : CNBC

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Tech

Trending

On en parle

To Top
Recherche.fr