Connect with us

Opiacés: la justice américaine valide le plan de faillite du laboratoire Purdue

YKqgWb

Sciences

Opiacés: la justice américaine valide le plan de faillite du laboratoire Purdue

Opiacés: la justice américaine valide le plan de faillite du laboratoire Purdue

YKqgWb

Un juge américain a validé mercredi le plan de faillite proposé par l’entreprise Purdue, qui prévoit le versement de 4,5 milliards de dollars aux victimes et institutions touchées par la crise des opiacés et une certaine immunité pour ses propriétaires, la famille Sackler.

Le plan avait déjà reçu le soutien de 95% des créanciers de la société ainsi que de 43 Etats américains, précise dans un communiqué l’entreprise.

Il prévoit la dissolution de Purdue Pharma au profit d’une nouvelle entité gérée par un trust dont la mission sera de lutter contre la crise des opiacés.

Quelques Etats avaient encore fait part en juillet de leur opposition au projet présenté par Purdue Pharma en raison des protections juridiques qu’il prévoit pour les membres de la famille Sackler contre d’éventuelles futures poursuites liées à l’entreprise, sauf en cas de faute intentionnelle.

Le procureur de l’Etat de Washington a déjà annoncé mercredi qu’il ferait appel de la décision du tribunal des faillites.

D’autres Etats qui s’étaient montrés particulièrement agressifs contre Purdue et ses propriétaires, dont ceux de New York et du Massachusetts, avaient accepté début juillet les propositions d’un médiateur, prévoyant notamment que les membres de la famille devront publier des « dizaines de millions de documents » exposant les dessous de cet immense scandale, notamment leurs échanges avec leurs avocats.

« Aucun accord n’est parfait, et aucune somme d’argent ne compensera jamais les centaines de milliers de personnes qui ont perdu la vie, les millions de personnes qui sont devenues dépendantes ou les innombrables familles déchirées par cette crise, mais ces fonds seront utilisés pour prévenir de futurs décès et dégâts causés par l’épidémie d’opiacés », a souligné mercredi Letitia James, procureure de l’Etat de New York.

La promotion agressive du médicament anti-douleur OxyContin par Purdue, poussée par la famille Sackler qui le savait pourtant très addictif, est considérée par beaucoup comme le déclencheur de la crise des opiacés.

A l’origine de plus de 500.000 morts par overdose en 20 ans aux Etats-Unis, elle était considérée comme la principale crise sanitaire du pays avant la pandémie.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Sciences

Trending

On en parle

To Top
Recherche.fr