Connect with us

Qualcomm Snapdragon Spaces : une plate-forme pour accélérer le développement des lunettes AR

ONHF42

Tech

Qualcomm Snapdragon Spaces : une plate-forme pour accélérer le développement des lunettes AR

Qualcomm Snapdragon Spaces : une plate-forme pour accélérer le développement des lunettes AR

Champion des puces pour casques de réalité virtuelle/augmentée/mixte avec ses puces Snapdragon XR et XR2, Qualcomm passe la seconde et avance ses pions dans le domaine logiciel. Le but de l’Américain ? Accélérer le développement des lunettes de réalité augmentée – dans lesquelles il veut placer ses puces. Sa stratégie ? Faciliter le travail des développeurs en proposant une plate-forme logicielle unique.

Lire aussi : Snapdragon XR2 5G : Qualcomm reste le maître des réalités virtuelles

Le Snapdragon Spaces XR Développer Platform (oui, c’est long), de Qualcomm, revendique être un écosystème « ouvert » et « multi-plates-formes ». Comprendre qu’il s’agit d’un outil qui permet aux développeurs de ne pas (trop) se soucier du type de lunettes, ni de leur marque.

Ni même de l’application en elle-même : si la plate-forme permet de développer des applications uniquement destinées à l’AR, un de ses atouts est aussi de permettre d’ajouter de telles fonctions à des applications « normales ». Ainsi, elle permet d’utiliser les lunettes, existantes et futures, comme un « second écran », faisant de leur usage un bonus, et non une fin en soi.

ONHF42

Snapdragon Spaces est aussi un outil technique qui facilite le développement sur lunettes AR. Au contraire des casques, qui embarquent souvent leur propre électronique, les lunettes déportent la partie calcul – soit sur un PC, mais de plus en plus sur les smartphones – pour se contenter de capter et d’afficher les données.
Or, l’hétérogénéité de l’équipement du grand public est un frein à la diffusion de la technologie. Snapdragon Spaces se propose donc de gérer la partie matérielle, sans demander plus de travail aux développeurs.

Lire aussi : HTC Vive Flow, à mi-chemin entre casque VR et lunettes connectées

L’industrie semble déjà se rallier à Qualcomm : Lenovo via Motorola sera le premier à prendre en charge Snapdragon Spaces avec les Chinois Oppo et Xiaomi. Côté partenaires logiciels, on retrouve des poids lourds des moteurs 3D que sont Epic Games (Unreal Engine), ainsi que Unity, ou encore Niantic, le créateur de Pokémon Go.

À découvrir aussi en vidéo :

A découvrir aussi en vidéo :

Plus éloignés de nous, les opérateurs télécom américains (T-Mobile), allemands (T-Mobile) ou japonais (NTT-Docomo) vont promouvoir les outils compatibles Snapdragon Spaces (smartphones et lunettes).

C’est à partir du printemps 2022 que le lancement officiel de l’écosystème aura lieu. D’ici là, espérons que Qualcomm dévoile un peu de son univers au Snapdragon Summit fin novembre pour nous permettre de mieux appréhender la vision de Qualcomm.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Tech

To Top
Recherche.fr