Connect with us

Sur la terre sacrée des Bretons avec Yves Coppens

Sciences

Sur la terre sacrée des Bretons avec Yves Coppens

Sur la terre sacrée des Bretons avec Yves Coppens

Cet article est issu du magazine Sciences et Avenir- La Recherche n°893/ 894 daté juillet- août 2021.

« Je suis né à Vannes, dans le Morbihan, et lorsque j’étais enfant, je me disais que cette terre était sûrement sacrée. La région située entre la rivière d’Étel, à l’ouest, et la partie est du golfe du Morbihan recèle la plus grande densité et diversité de menhirs, tumulus et dolmens de Bretagne. Sur 350 km2 , il y a 12.000 menhirs et trois gros tumulus, 200 dolmens à couloir et chambres sépulcrales, plus une centaine de tertres funéraires ! C’est une sorte d’immense nécropole qui s’est construite entre le cinquième millénaire et le deuxième millénaire avant J.-C.

Où aller ? Je vous emmènerais volontiers découvrir un bijou : le tumulus de Kercado, entouré d’un cercle de pierre, au cœur de la forêt de Carnac. Dessous, il y a un dolmen visitable avec des dalles gravées. Sur la route de Plouharnel, allons ensuite au dolmen de Crucuno, une tombe mégalithique énorme avec sa dalle de 40 tonnes reposant sur 9 dalles verticales (« orthostates »). Il était autrefois couvert de terre. Filons enfin au nord-ouest du Finistère, sur la commune de Ploudalmezeau. À marée basse, on accède au cairn de l’île de Carn, sous lequel j’ai découvert une coupole de granit lorsque j’avais 20 ans*. Imaginez mon émerveillement ! Cette trouvaille montre que la région était un foyer mégalithique. Toujours dans le Finistère, autre souvenir de fouilles, le cairn de Barnenez, au bord de la rivière de Morlaix, à Plouezoc’h. C’est l’un des plus grands et plus vieux mausolées mégalithiques d’Europe. Il comprend 12 dolmens et a servi de sépulture pendant 3000 ans ».

Yves Coppens, dont le nom est immanquablement associé à celui de l'australopithèque Lucy, est paléoanthropologue.
            Professeur émérite au Collège de France, il a été sous-directeur au musée de l'Homme.

Yves Coppens, dont le nom est immanquablement associé à celui de l’australopithèque Lucy, est paléoanthropologue. Professeur émérite au Collège de France, il a été sous-directeur au musée de l’Homme. Crédit : S. SORIANO / FIGAROPHOTO.COM

LES SITES DE LA VALLÉE DE LA VÉZÈRE

Dordogne. « Les sites préhistoriques et grottes ornées de la vallée de la Vézère constituent un ensemble exceptionnel répartis sur 40 km entre Les Eyzies-de-Tayac et Montignac. Suivre la Dordogne, c’est nouer un lien avec ces ancêtres qui en ont occupé les rives et ont laissé des témoignages tel Lascaux. »

L’EFFONDREMENT FRANCE-ALLEMAGNE

Vosges. « Sur la route des Vosges, en descendant vers la plaine d’Alsace, le paysage montre un effondrement, daté de -30 à -23 millions d’années. Autrefois, il y avait un seul massif, composé des Vosges, côté français et de la Forêt-Noire, côté allemand. Le Rhin a creusé son sillon au milieu de cette fracture. »

LA « MER » DES ARDENNES

Ardennes. « À hauteur de Charleville-Mézières et jusqu’à Monthermé, le long des méandres de la Meuse, on voit les anciennes couches marines du Bassin parisien, datées du jurassique et du crétacé, venir buter contre le massif ardennais, vieux de 500 millions d’années au moins. »

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Sciences

Trending

On en parle

To Top
Recherche.fr