Connect with us

Un quinquagénaire arrêté pour avoir menacé des élus avec de fausses guillotines

VcVSuk

Actu

Un quinquagénaire arrêté pour avoir menacé des élus avec de fausses guillotines

Menacer des élus avec de fausses guillotines : un quinquagénaire arrêté

Un quinquagénaire soupçonné d’avoir fabriqué et installé trois fausses guillotines portant le nom d’élus favorables à l’instauration de la carte santé sera jugé en octobre pour  » menace de mort sur un agent public

« , a

annoncé

vendredi

30 juillet

le parquet de Mont-de-Marsan

. Juillet.

Après la découverte de ces fausses guillotines samedi à Saint-Sever, Samadet et Geaune, l’analyse des images de vidéosurveillance a montré qu’un homme a installé ce dispositif à 22h10 sur la place du marché de Saint-Sever et est parti après avoir pris des photos, a indiqué le parquet dans un communiqué.

L’homme, qui a été

identifié et arrêté

jeudi

, a

reconnu

avoir

construit et déposé lui-même ces dispositifs «  à partir de bois et de carton

« .

Il voulait « alerter les maires concernés sur la violation des libertés fondamentales par les décisions du gouvernement » pour

lutter contre

l’épidémie de Covid 19.Passeport sanitaire et liberté : « Nous avons mis le doigt dans un engrenage « Il regrette que le « 

symbole

ait été

mal compris par les élus et les médias

« ,

et dit n’avoir « jamais

eu

l’intention

ou la conscience

de

menacer de mort des responsables locaux

« . Il a été

placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de contacter les victimes et de participer à toute manifestation sur la voie publique, selon le bureau du procureur, qui a précisé qu’il n’avait pas été prouvé que le suspect « 

appartient à

un groupe

qui coordonne des actions similaires »

. Les noms de

plus de 300 députés sur les guillotines

« étaient attachés à treize feuilles de papier contenant les noms de 382 députés qui

avaient signé

une

liste

publiée dans le Journal du dimanche le 18 juillet

en

« soutien aux

décisions libérales du gouvernement

«  »

, a déclaré

l’accusation.

Acette liste était joint un dépliant intitulé  » Passeport sanitaire et interdiction de vaccination« 

.

Huit noms de maires, dont celui d’une commune des Landes, ont été soulignés sur ces tracts. »

Tribune – Macron, la carte santé ou l’illusion du contrôleUne quatrième guillotine

stationnée devant un magasin de Hagetmau (Landes) a été découverte tôt samedi matin et immédiatement retirée par les employés

.

Deux maires landais ont porté plainte et l’enquête a été confiée à la brigade de Mont-de-Marsan.

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Actu

To Top
Recherche.fr