in

Face à une sécheresse persistante, la Californie veut stocker davantage d’eau


Plus de deux décennies d’une sécheresse dévastatrice aggravée par le changement climatique font que la Californie doit recueillir, traiter et dessaler beaucoup plus d’eau, a dit jeudi le gouverneur de cet État américain. 

• À lire aussi: [PHOTOS] Des renforts européens contre les feux en France

Dévoilant une nouvelle stratégie «agressive» pour tenter de remédier à des réserves d’eau en déclin, Gavin Newsom a expliqué vouloir renforcer et moderniser une infrastructure vieillissante pour suivre le rythme d’un environnement changeant.


Face à une sécheresse persistante, la Californie veut stocker davantage d'eau

«Le changement climatique signifie que la sécheresse ne va pas juste être là pendant deux ans à la fois comme cela a historiquement été le cas», a-t-il affirmé dans un communiqué.

«La sécheresse est un élément permanent ici, dans l’Ouest américain, et la Californie s’adaptera à cette nouvelle réalité».

Le plan dévoilé jeudi appelle à davantage de stockage au-dessus du sol ainsi qu’à élaborer de meilleurs moyens pour capter les milliards de litres de pluie qui vont d’ordinaire dans l’océan.

Il prévoit également de traiter beaucoup plus d’eau et de dessaler l’eau de mer.

Depuis plus de vingt ans, l’Ouest américain connaît sa pire sécheresse en plus d’un millénaire.

Les scientifiques prédisent que les réserves d’eau déjà sous pression de la Californie diminueront encore de 10% au cours des prochaines décennies, la sécheresse actuelle faisant partie d’une aridification à long terme de la région. Un processus accéléré par le changement climatique provoqué par les activités humaines.


Face à une sécheresse persistante, la Californie veut stocker davantage d'eau

«Indépendamment de la sécheresse ou des inondations, dans ce climat modifié, il y aura moins d’eau disponible», indique le plan de 16 pages de l’État.

«La Californie doit capter, recycler, dessaler et stocker plus d’eau (…) afin d’utiliser l’eau qui serait autrement inutilisable, étaler l’approvisionnement avec efficacité et étendre notre capacité à stocker l’eau des grosses tempêtes pour les périodes sèches».



What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Les clichés spectaculaires de la dernière super-Lune de l'année

Même un Big Bang cyclique pourrait avoir un début dans le temps