in

Qui est Irène Grosjean, la naturopathe controversée dont les adeptes ont été suspendus de Doctolib?



Partisane du crudivorisme, elle est extrêmement hostile aux médicaments et aux vaccins et estime que toutes les maladies peuvent être soignées par l’alimentation ou à travers des pratiques alternatives. Plusieurs de ses recommandations sont très polémiques.

Doctolib a annoncé ce lundi avoir suspendu l’accès sur son site à 17 naturopathes, dont la rubrique “formation” incluait notamment le nom d’Irène Grosjean. La plateforme répondait ainsi à plusieurs internautes qui dénonçaient les pratiques très controversées de cette naturopathe de 92 ans.

Si plusieurs de ses pratiques sont vivement critiquées, c’est celle prônée dans une vidéo datant de 2018 et qui a refait surface qui a motivé la décision de Doctolib: Irène Grosjean y fait la promotion d’attouchements sexuels pour soigner la fièvre chez les enfants.

“Si c’est une petite fille, il faut asseoir l’enfant sur une cuvette avec de l’eau glacée (…) avec un gant de toilette, on va frictionner les lèvres et un peu le clitoris”, explique-t-elle, prônant également la même chose pour les petits garçons.

“Au début, l’enfant ne sera pas d’accord, parce que ça le gêne mais très rapidement ça va le calmer”, poursuit-elle.

Adepte du crudivorisme

Irène Grosjean est l’une des figures de la naturopathie qui se dresse contre l’usage de médicaments et qui prône des méthodes “alternatives” et “naturelles”, notamment à travers l’alimentation. Elle incarne l’une des voix les plus influentes de la sphère “bien-être” francophone.

Suivie par plus de 135.000 personnes sur Facebook, Irène Grosjean est proche de l’idéologie de Thierry Casasnovas, qu’elle cite parfois dans ses interventions. Ce dernier est accusé d’être un gourou se rémunérant grâce à des conseils inefficaces et dangereux notamment pour guérir des maladies graves. Il est, à cet égard, suivi depuis 2012 par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Thierry Casasnovas est visé depuis plusieurs mois par une information judiciaire pour “exercice illégal de la profession de médecin”, “abus de faiblesse” et “pratiques commerciales trompeuses”.

Comme Thierry Casasnovas, Irène Grosjean fait la promotion du crudivorisme – ou “alimentation vivante” -, ce régime consistant à se nourrir exclusivement de fruits et de légumes crus mais décrié par de nombreux spécialistes.

“Le péché originel, c’est la cuisson des aliments”, affirme la naturopathe.

L’alimentation à la base de tous les maux

“L’alimentation était à la base de toutes nos souffrances, de toutes nos misères et de toutes nos maladies”, peut-on ainsi lire sur son site. Irène Grosjean y donne de nombreux conseils de santé controversés. Par exemple, comme le relève plusieurs internautes, dans son livre “La vie en abondance”, elle y explique que le VIH est une maladie qu’il est possible de “gai-rire” en mangeant des “graines germées, des fruits et des crudités”.

“Les cancéreux adorent la viande et les séropositifs ont une attirance marquée pour les pâtes, le pain et les pizzas”, complète-t-elle.

De la même manière, elle estime que “si les Allemands n’avaient pas été nourris de bière et de charcuterie comme ils l’étaient, ils n’auraient jamais pu faire ce qu’ils ont fait pendant la deuxième Guerre mondiale”.

Irène Grosjean est par ailleurs proche de Miguel Barthelery, comme le rapporte Usbek&Rica, un naturopathe intervenant dans le film complotiste sur le Covid-10 “Hold Up” et condamné le 15 octobre 2021 à deux ans de prison avec sursis et à une interdiction d’exercer, notamment pour avoir conseillé à deux patients de soigner leur cancer en pratiquant le jeûne.

Anti-médicaments et anti-vaccins

Irène Grosjean, naturopathe depuis plus de 60 ans, se dit contre les médicaments car elle a “perdu dans (sa) jeunesse, plusieurs êtres jeunes et chers bien soignés comme on l’entend habituellement”. “Avec Hippocrate, on a fait beaucoup d’hypocrites”, affirme-t-elle.

“Le cancer est le résultat des petites malades d’enfants qu’on a soignées”, lance-t-elle, par exemple, dans une vidéo.

La naturopathe a par ailleurs tenu des propos complotistes autour du Covid-19, qu’elle considère comme un “connarovirus” fait pour “vendre des vaccins”. “Ils ont très bien compris: ils ont développé la peur. Et la peur du connarovirus, la peur de la maladie, évidemment, ça va faire vendre des vaccins pour se protéger”, affirme-t-elle dans une vidéo.

“Une femme battue est une femme battable”

Le compte Twitter “L’extracteur”, qui “alerte sur les dérives sectaires” a également relevé des propos extrêmement polémiques sur les violences conjugales tenus par Irène Grosjean. Vantant les mérites des “lois de l’attraction”, elle affirme qu’une “femme battue est une femme battable”.

“Si on est bien, on ne reçoit que des éléments positifs, si on est mal, on va attirer tout ce qu’il ne va pas: à nous d’être ce que l’on veut voir dans le monde”, continue-t-elle.

Très connue dans le monde de la santé alternative, Irène Grosjean ne fait plus de consultations. Elle organise en revanche des stages – dont certains coûtent 990 euros – ou participe à des événements et est très active sur Internet. Certaines de ses vidéos sont très consultées, comme celle où elle prône “une philosophie de vie pour comprendre le bonheur et les clés d’une bonne santé” qui totalise plus de 2 millions de visionnages.



What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

La liberté réduite comme une peau de chagrin des médias russes

Le véhicule spatial chinois poursuit sa mission secrète autour de la Terre