in

des scientifiques alertent sur la situation critique du “glacier de l’apocalypse”



Le glacier Thwaites, parfois surnommé le “glacier de l’apocalypse”, a déjà connu des reculs très rapides.

Le volume du glacier Thwaites, un des plus importants d’Antarctique occidentale, peut diminuer très rapidement dans les années à venir, selon une étude publiée ce lundi dans la revue scientifique Nature Geoscience.

Pour arriver à cette conclusion, les auteurs de l’étude ont étudié les précédentes fontes de ce glacier situé dans l’ouest de l’Antarctique. Ils estiment qu’à un moment, lors des 200 dernières années, le front du glacier a reculé à un rythme deux fois plus élevé que celui documenté entre 2011 et 2019.

Ils en concluent que “des impulsions soutenues de retrait rapide se sont produites au glacier Thwaites au cours des deux derniers siècles”, et que des retraits rapides similaires “sont susceptibles de se produire dans un avenir proche”.

“Thwaites ne tient aujourd’hui qu’à un fil, et nous devons nous attendre à voir de grands changements sur de petites échelles de temps à l’avenir – même d’une année à l’autre – une fois que le glacier se retirera au-delà d’une crête peu profonde dans son lit”, explique le géophysicen marin Robert Larter, un des auteurs de l’étude, dans un communiqué publié par l’université de Floride du Sud.

“Glacier de l’apocalypse”

Thwaites est souvent surnommé le “glacier de l’apocalypse”, puisqu’en raison de sa taille, son effondrement total mènerait à une importante montée des eaux. Rob Larter préfère éviter ce titre, “car la contribution de l’Antarctique occidental à l’élévation future du niveau de la mer est encore, dans une certaine mesure, entre nos mains”, explique-t-il dans un tweet publié lundi.

Un rapport de la Banque mondiale publié en septembre 2021 estime que le réchauffement climatique pourrait forcer 216 millions de personne à se déplacer d’ici à 2050, en raison de la montée des eaux et de la baisse des rendements agricoles notamment.

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment faire avec l’incertitude? – Autour de la question

L’étoile Bételgeuse, dans Orion, était encore jaune il y a 2.000 ans !