in

Le jeu League of Legends va censurer son premier personnage noir et gay dans certains pays



Le récit de K’Sante, premier personnage noir et gay de l’histoire du jeu, pourra être modifié par l’éditeur en fonction “des cultures locales”.

Riot Games, l’éditeur du jeu League of Legends, a admis vouloir censurer son tout premier personnage jouable noir et gay dans certains pays. K’Santé est le dernier personnage accueilli par la franchise, créé à l’effigie du rappeur américain Lil Nas X, nouvel ambassadeur du titre ayant performé à l’occasion des Worlds 2022, la compétition annuelle internationale du jeu.

Malgré le pas en avant symbolisé par l’introduction de ce personnage, Riot Games a l’intention de censurer son homosexualité dans certains pays, notamment ceux où les “droits LGBT+ sont faibles”, indique la chaîne britannique Sky News le 5 novembre. Les pays concernés ne sont pas précisés.

“Chaque personne qui joue à League of Legends [doit pouvoir] trouver un champion qui résonne avec elle”, a déclaré Jeremy Lee, producteur exécutif, auprès de Sky News. Il a cependant admis que “chaque région peut localiser et publier cette histoire en fonction de ce qu’ils estiment le mieux pour les joueurs. Chaque région peut publier différemment certains aspects du jeu pour mieux s’adapter à la culture locale”.

Une information également confirmée par Hannah Woo, directrice des relations publiques, qui a admis que l’entreprise serait prête à effectuer des changements ou des ommissions en fonction des différents pays.

Communication paradoxale

Paradoxalement, Michael Luo, le directeur de la narration met en avant le souhait de l’éditeur de vouloir proposer “une vraie relation sentimentale” au travers de K’Santé et son partenaire, Tope. “Je voulais m’assurer que Tope n’existe pas seulement en tant qu’idée, que nous allions le décrire dans un récit et visuellement, bien qu’il ne soit pas un personnage jouable. Je voulais que nous fassions notre possible pour que ces deux personnes existent dans le temps et que leur relation signifie quelque chose”, décrit-il auprès du Washington Post.

Avec plus de cent millions de joueurs actifs, League of Legends est l’un des jeux en ligne les plus populaires du monde, et bénéficie donc d’une résonnance mondiale. En conséquence, la décision de Riot Games a déçu plusieurs personnalités du jeu vidéo, à l’image du streameur LGBT Ben Austwick, qui a regretté auprès de Sky News sa “tristesse” qu’il n’y ait “rien de plus important que l’argent”.

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

la Chine réaffirme son engagement collectif pour le climat

d’ici 2 100, les canicules pourraient tuer 90 000 Européens par an