in

Les bûches de Noël au banc d’essais


La bûche de Noël est assurément un incontournable des tables festives pour plusieurs d’entre nous. Les options sont nombreuses, avec des saveurs parfois décadentes, parfois rafraîchissantes. Plusieurs nouveautés, dont plusieurs créations de personnalités québécoises, garnissent les rayons. Lesquelles se distinguent du point de vue nutritionnel ?

NOTRE ANALYSE 

Nous avons analysé 15 bûches de Noël et uniformisé la portion à 80 g (soit 1/7 à 1/9 d’une bûche selon les variétés).

  • De 130 à 340 calories 
  • De 6 à 23 g de lipides (3 à 12 g de gras saturés) 
  • De 16 à 58 g de glucides (13 à 45 g de sucres) 
  • De 57 à 220 mg de sodium 

LES MEILLEURS CHOIX

Les bûches à la crème glacée traditionnelle et tire d’érable, Coaticook


Yule log cake, Christmas buche de Noel

Photo fournie par Isabelle Huot

Ces deux bûches à la crème glacée arrivent en première place, car ce sont les moins riches en calories (130 calories), en gras saturés (3 g), et en sucre (13 g) du banc d’essai. 


Yule log cake, Christmas buche de Noel

Photo fournie par Isabelle Huot

La bûche à la crème glacée tire d’érable est même légèrement plus faible en lipides (6 g contre 7 g) et en sodium (55 mg contre 60 mg) entre les deux bûches Coaticook, ce qui est très raisonnable. Leurs listes d’ingrédients sont aussi relativement courtes et plutôt simples par rapport aux autres options.   

La bûche végane chocolat et framboise, La Cuisine de Jean-Philippe


Yule log cake, Christmas buche de Noel

Photo fournie par Isabelle Huot

Cette bûche est aussi un bon choix. Malgré une teneur en sucre plus élevée que les bûches glacées (24 g), elle reste 50 % moins sucrée que la bûche la plus sucrée de ce banc d’essai. Après les bûches glacées, c’est l’option la moins riche en calories (190 calories) et en lipides (11 g). Sa teneur en gras saturés (6 g) reste inférieure à la moyenne. Comme elle est végane, elle est dépourvue de produits laitiers et on y retrouve de la boisson de soya biologique, des amandes en poudre et du beurre de cacao. La liste d’ingrédients est vraiment plus intéressante que la plupart des bûches analysées. Elle est certifiée sans gluten ce qui est un autre avantage pour les personnes qui ont une hypersensibilité au gluten ou une maladie cœliaque. 

LES COMPROMIS 

Bûche chocolat noir et sel de mer, Godiva


Yule log cake, Christmas buche de Noel

Photo fournie par Isabelle Huot

Cette bûche est attrayante par sa teneur modérée en calories (260), en sucres (19 g) et en sodium (61 mg). Par contre, sa teneur en lipides est élevée (20 g) tout comme celle en gras saturés (8 g). De plus, la liste d’ingrédients est longue et décevante en raison de la présence de sirop de glucose-fructose, de l’huile de palme, de l’huile de palme modifiée et de quelques additifs (sorbate de potassium, propionate de calcium, dioxyde de titane), ce qui lui fait perdre quelques points. 

Bûche au chocolat blanc croustillant, poires et canneberges, 3 fois par jour


Yule log cake, Christmas buche de Noel

Photo fournie par Isabelle Huot

Cette bûche ressemble beaucoup à notre choix précédent. C’est aussi une des moins caloriques (260 calories) et elle contient à peine plus de sucre (20 g) et de sel (70 mg de sodium) que la bûche Godiva. Elle a aussi la même teneur en gras saturés que cette dernière (8 g), mais moins de lipides (17 g). Donc, ses valeurs nutritives ne sont ni dans les meilleurs ni dans les moins bons choix, ce qui la classe dans les choix compromis. Enfin, la liste d’ingrédients est plutôt longue et contient du sirop de maïs et des additifs alimentaires (chlorure de calcium, sorbate de potassium, phosphate de sodium, silicone de diméthyle).  

LES MOINS BONS CHOIX 

Bûche des Fêtes traditionnelle, Vachon


Yule log cake, Christmas buche de Noel

Photo fournie par Isabelle Huot

Cette bûche est la plus calorique (340 calories) et la plus riche en sucre (45 g) de tous les produits analysés. Le sucre est en tête de la liste des ingrédients, suivi de près par l’huile de palme et de palmiste modifiés et plusieurs additifs alimentaires (propylène glycol, monostéarate de sorbitan, sorbate de potassium, alginate d’ammonium). 

Chocolat dulce de leche, Chocolats Favoris


Yule log cake, Christmas buche de Noel

Photo fournie par Isabelle Huot

Si cette bûche semble intéressante par sa teneur en sucre modérée (20 g), c’est l’option la plus riche en lipides (23 g), en gras saturés (12 g) et la plus salée (320 mg de sodium) de tous les produits analysés. Elle est aussi la deuxième plus calorique du banc d’essai (320 calories). La bûche au chocolat fondant de la même marque est moins grasse et moins salée, mais contient plus de sucre. 

La bûche fait partie des traditions de Noël et nul besoin de s’en priver ! Elle procure surtout une bonne dose de plaisir ! Une part suffit à combler notre désir de douceur sans trop nous alourdir ! Dégustez-la en pleine conscience ! 

 ►Merci à Elizabeth Simboli, stagiaire en nutrition, de sa précieuse collaboration

Pour d’autres informations, visitez mon blogue : www.isabellehuot.com



Written by Barbara

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Crise des hôpitaux: le médecin urgentiste Patrick Pelloux dénonce "la débâcle totale du service public hospitalier"

Pourra-t-on un jour éradiquer le Covid 19? “C'est très peu probable”, estiment les experts