in

McCarthy risque de ne pas obtenir suffisamment de voix du GOP pour le projet de loi sur le plafond de la dette.

LES RÉPUBLICAINS DE LA CHAMBRE SONT EN DANGER DE NE PAS OBTENIR ASSEZ DE VOTES POUR LE PROJET DE LOI SUR LE PLAFOND DE LA DETTE

Les Républicains de la Chambre se sentent lourdement maudits par un plafond de la dette, avec des sources du parti qui craignent de ne pas avoir assez de votes pour faire passer un projet de loi de 320 pages. Les membres ayant pris connaissance du projet ont exprimé leurs inquiétudes, alors que des sceptiques tels que les Républicains des districts pivots, Nancy Mace et Tony Gonzales se prononcent comme étant insatisfaits. Les membres considérés comme membres de l’aile droite du parti, surnommée Freedom Caucus, ont poussé fort pour inclure leurs priorités.

LES RANCŒURS DES DIFFÉRENTES FACTIONS DU PARTI RENDENT LES CHANCES DU PROJET DE LOI INCERTAINES

La gamme de factions de la Conférence républicaine a des préoccupations en compétition qui causeront des maux de tête pour les dirigeants et pourraient même faire couler le projet de loi. Les conservateurs veulent des coupes plus profondes et un langage plus strict sur les exigences en matière de travail pour les bons alimentaires. Les modérés s’inquiètent de se prononcer sur des coupes budgétaires qui sont mortes à l’arrivée au Sénat. Certains sont contrariés par les coupes dans les crédits d’impôt pour l’énergie verte et s’opposeraient à un langage plus strict en matière de bons alimentaires. Les législateurs de la côte est représentant les États à haute fiscalité cherchent un moyen de tirer parti du projet de loi pour élargir la déduction fiscale de l’État et des collectivités locales (SALT). Les législateurs du Midwest ont tiré la sonnette d’alarme sur les coupes que le projet de loi apporterait aux subventions à l’éthanol et au biodiesel, ce qui pourrait avoir un impact significatif sur les districts ruraux.

POSSIBLES OPTIONS

Plusieurs membres de la Chambre des représentants pensent que les dirigeants peuvent réviser le projet de loi pour se rapprocher des 218 voix nécessaires pour le faire passer. Cependant, cela peut potentiellement aliéner les membres qui ont déjà signé, tout en ouvrant la porte à une liste de demandes, qui pourraient mécontenter les républicains qui ne sont pas satisfaits. Pour l’instant, les dirigeants républicains n’ont pas l’intention de modifier le texte du projet de loi. Les dirigeants chercheront simplement à mieux expliquer certaines dispositions.

CONCLUSION

Dans l’ensemble, les leaders républicains cherchent à faire passer ce projet de loi pour donner un levier qui les aidera à forcer les démocrates à venir à la table des négociations. Bien que certains démocrates se félicitent des négociations, d’autres pensent que le parti devrait se désolidariser des membres de l’aile droite. Les Républicains plus modérés pensent que les démocrates peuvent les aider en poussant les conservateurs à accepter des compromis concernant la question de la déduction fiscale de l’État et des collectivités locales. Les dirigeants républicains cherchent donc à atteindre ces objectifs en sachant qu’ils ont un travail difficile à faire pour galvaniser leur base politique autour d’un projet de loi aussi controversé.

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

La mise à jour “Nouveaux Horizons” de Dota 2, qui redéfinit la “méta”, rend la carte 40 pour cent plus grande.

100 Idées de marketing pour ChatGPT