in

Disney+ séduit toujours plus d’abonnés et augmente ses prix

[ad_1]

Disney s’impose comme un géant du streaming. Le numéro un mondial du divertissement a ajouté 14,4 millions d’abonnés à sa plateforme phare, Disney+, au cours des trois derniers mois, davantage que les attentes des analystes. Son service de streaming compte désormais 152,1 millions d’abonnés.

En comptant les abonnés à ses autres plateformes, Hulu et ESPN +, Disney compte désormais 221 millions d’abonnés payants. C’est davantage que son rival Netflix, dont le nombre d’utilisateurs a baissé cette année , pour s’établir à 220,67 millions fin juin.

« Dans la guerre du streaming, Disney+ est en train de gagner, » commente Mike Proulx, analyste chez Forrester. « La dynamique continue à lui être favorable, grâce à des contenus solides et une propriété intellectuelle qui plaît de façon universelle. » L’entreprise devra néanmoins continuer à investir pour que ses clients restent abonnés, malgré une hausse de prix prévue en fin d’année, estime l’analyste.

L’action Disney a grimpé de plus de 6 % après la fermeture de Wall Street. Les marchés, échaudés par les pertes d’abonnés de Netflix, craignaient que les clients de Disney+ résilient eux aussi leurs abonnements en masse. La plupart des nouveaux abonnés sont basés en dehors de l’Amérique du Nord, ce qui tend à confirmer que le marché américain est presque saturé.

Pas de cricket pour Disney

Le groupe dirigé par Bob Chapek a revu à la baisse ses prévisions à long terme, en raison d’incertitudes en Inde notamment. En juin, Disney a perdu les droits de diffusion de la principale ligue de cricket, la « Indian Premier League », ce qui pourrait faire fuir des millions d’abonnés.

Le groupe prévoit désormais que Disney+ comptera entre 135 et 165 millions d’abonnés en septembre 2024 pour son offre principale, et jusqu’à 80 millions d’abonnés à Disney+ Hotstar, son offre à bas coût pour l’Asie. Le nombre total d’abonnés à cette date varierait donc entre 215 millions à 245 millions. Il y a quelques mois, Bob Chapek espérait encore qu’il compterait entre 230 et 260 millions d’abonnés à cette date.

1,1 milliard de pertes

La croissance des plateformes de streaming Disney s’explique notamment par leurs prix, très compétitifs. L’abonnement à Disney+ coûte seulement 8 dollars par mois aux Etats-Unis. La perte opérationnelle liée aux services de streaming s’élève à 1,1 milliard en trois mois, alors qu’elle était inférieure à 300 millions de dollars l’année dernière à la même période.

« Nous nous sommes lancés à un prix extrêmement convaincant », a déclaré son PDG lors d’une conférence avec des analystes. « Je crois que nous apportons la meilleure qualité prix de tous les services de streaming. » Le groupe veut continuer à investir, notamment dans des oeuvres originales en dehors des Etats-Unis.

Disney augmente les prix

Mais, pour éponger ses pertes, Disney va bientôt augmenter ses prix. Le 8 décembre, le groupe lancera une version de Disney+ avec publicités, qui coûtera 8 dollars par mois, soit le prix que les utilisateurs paient actuellement pour une version sans pub. La version premium, sans publicités, coûtera 11 dollars par mois, en hausse de 38 %.

« Nous pensons qu’il n’y aura pas d’impact à long terme sur le taux de personnes qui résilient leurs abonnements, » en raison de la qualité des programmes, espère Bob Chapek.

Netflix s’apprête lui aussi à lancer un abonnement à sa plateforme de streaming avec publicités. La plateforme de streaming propose pour l’instant trois offres, avec des prix variant de 10 à 20 dollars par mois aux Etats-Unis. Les analystes parient sur une quatrième offre, moins chère, qui devrait démarrer en début d’année prochaine.

Carton plein dans les parcs

Si Disney peut se permettre d’investir autant dans son service de streaming, c’est aussi parce que ses parcs d’attractions ont recommencé à fonctionner à plein régime, après le vide de la pandémie . Les revenus liés aux parcs d’attractions ont augmenté de 70 % entre avril et juin 2022, comparé à la même période l’année dernière. Et les profits explosent. Ils s’établissent à 2,2 milliards de dollars en trois mois, contre 356 millions à la même période l’année dernière.

Les revenus de Disney se sont élevés à 21,5 milliards de dollars entre avril et juin, ce qui est supérieur aux attentes des analystes. Ses profits étaient de 1,41 milliard de dollars, soit un bond de 54 % en un an.

VIDEO. De la livraison de DVD au géant du streaming : le géant Netflix en 5 dates clefs

[ad_2]

What do you think?

Written by Germain

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

A Seillans, des réducteurs de débit imposés pour limiter la consommation d’eau

Licenciements, discriminations: en Chine, avoir eu le Covid fait de vous un paria