in

un lac fossile découvert dans la région du Karoo



Publié le :

C’est une découverte qualifiée d’exceptionnelle en Afrique du Sud. Une équipe de chercheurs a mis à jour un « paléolac », un ancien lac vieux de plus de 260 millions d’années qui regorge de fossiles vieux de ces temps anciens. Des travaux publiés dans la dernière édition de la revue Nature.

C’est dans la région du Karoo, dans la province de Cap Nord, que la découverte a été faite. Un lac fossile, qui existait il y a 260 millions d’années, dans l’âge permien. Les continents n’en forment alors qu’un seul, la Pangée, et l’Afrique du Sud se trouve au niveau de l’Antarctique actuel, dans un climat tempéré et humide. Ce gisement nous permet d’ouvrir une fenêtre sur ces âges reculés.

« Il y a des fossiles végétaux, des insectes, des petits acariens aquatiques, des vers… C’est une conservation exceptionnelle parce qu’on a de la couleur qui est conservée, des animaux. On a une conservation en 3D dans certains cas. On a les larves des insectes qui sont conservées avec les adultes. C’est un gisement très riche, parce que, jusqu’à présent, on a dû fouiller sur 2 ou 3 mètres cubes de roche, et il y a des milliers de fossiles.  Ça devrait occuper du monde pendant des années », explique André Nel, professeur au Museum d’histoire naturelle de Paris, qui a participé à ces fouilles.

Ces recherches vont notamment permettre de mieux comprendre comment et où vivaient les espèces il y a 260 millions d’années. Cela apportera également des indices pour mieux saisir l’un des événements les plus cataclysmiques de l’histoire de notre planète : la grande extinction du Permien. Elle avait décimé 96 % des espèces marines, et les trois quarts des espèces terrestres.

►À lire aussi : Le squelette le plus complet d’homme préhistorique aurait été retrouvé en Afrique du Sud

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Des scientifiques découvrent comment et quand notre soleil touchera à sa fin

les laboratoires de biologie en grève à partir de lundi