in

Une sonde de la Nasa va percuter un astéroïde double le 27 septembre pour le dévier !



Tous les voyants sont au vert pour la sonde Dart qui fonce en ce moment sur l’astéroïde Didymos et sa lune Dimorphos. Cette mission inédite vise à démontrer qu’il est possible de dévier un astéroïde de sa trajectoire par un impact à sa surface. Explications.

Lancée en novembre 2021, la sonde DartDart de la NasaNasa se prépare à percuter l’astéroïdeastéroïde binaire composé de Didymos et de sa lune Dimorphos, dans la nuit du 26 au 27 septembre 2021. L’objectif de Dart est d’aller percuter Dimorphos à 6 km/s, afin de modifier de façon infime sa trajectoire autour de Didymos, et ce à des fins de défense planétaire. Nous aurons l’occasion d’en parler plus en détail d’ici quelques jours avec Patrick Michel, directeur de recherche au CNRS à l’Observatoire de la Côte d’Azur, responsable scientifique de Hera et coordinateur de la coopération Aida (Dart + Hera).

Décollage réussi de Dart : tout savoir sur cette mission suicide qui va entrer en collision avec un astéroïde

En attendant, la Nasa vient de rendre publique une « image composite » de la lumière de l’astéroïde binairebinaire Didymos, alors situé à quelque 20 millions de kilomètres de la sonde. Cette image a été acquise par la caméra Draco le 27 juillet dernier. Cette première série de 243 images n’a aucun intérêt scientifique. Elle est simplement utilisée pour localiser Didymos afin d’effectuer les ajustements nécessaires avant que l’équipe de la mission ne commence à utiliser les images pour guider l’engin spatial vers l’astéroïde de manière autonome.

Une mission inédite de déviation d’un astéroïde

Si, pour le moment, la sonde est pilotée depuis le sol, elle deviendra autonome, c’est-à-dire sans intervention humaine, quelques heures avant son impact contre Dimorphos. D’ou la nécessité de s’assurer du bon fonctionnement de cette caméra qui sera utilisée pour guider la sonde vers son objectif.

À l’aide d’observations prises toutes les cinq heures, l’équipe de la Dart exécutera trois manœuvres de correction de trajectoire au cours des trois prochaines semaines, chacune d’entre elles réduisant davantage la marge d’erreur pour la trajectoire requise de l’engin spatial jusqu’à l’impact.

Après la dernière manœuvre, le 25 septembre, environ 24 heures avant l’impact, l’équipe de navigation connaîtra la position de la cible Dimorphos à 2 kilomètres près. À partir de là, la sonde Dart sera seule pour se guider de manière autonome jusqu’à sa collision avec l’astéroïde. L’objectif de la mission est de modifier de façon infime la trajectoire de Dimorphos autour de Didymos afin d’évaluer notre capacité à dévier la trajectoire d’un petit corps par un impact, étape importante pour démontrer qu’il est possible de protéger la Terre d’un astéroïde grâce à la technique de l’impacteur cinétique.

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Météo du jour: temps pluvieux dans le centre et l’est de la province

PourDemain, tuteur de la conversion vers l’agriculture biologique