in

Le réalisateur qui filme les actions de Just Stop Oil en raconte les coulisses


Inhabituelles sont les situations où les luttes des jeunes étudiants et des retraités se rejoignent. La lutte contre la crise climatique est un des rares exemples, selon Rich Felgate, jeune réalisateur britannique. Depuis plusieurs mois, il suit le groupe de militants de Just Stop Oil dans leurs actions coups de poing, devenues virales, pour lutter contre l’utilisation des énergies fossiles. Parmi elles, le jet de soupe à la tomate sur Les Tournesols, de Van Gogh, à Londres, mais aussi le blocage de routes, ou le jet de peinture sur des concessions automobiles.

Après avoir sorti, en juin 2022, Finite : the Climate of Change, pour lequel il a suivi pendant quinze mois des opposants aux centrales à charbon au Royaume-Uni et en Allemagne, il a décidé de se rapprocher de Just Stop Oil en 2022. Il rappelle l’importance de voir « l’humain » derrière ces actions et ces organisations militantes, parfois clivantes, et « diabolisées » dans le débat public.

Pour Le Monde, il raconte l’organisation de ces protestations, leur organisation, mais aussi ce qui l’a poussé à réaliser ce nouveau documentaire.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés L’art, nouvelle cible des activistes écologistes

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

la manifestation contre la mégabassine de Sainte-Soline vire à nouveau à l’affrontement

« Le débat énergétique dans la culture masque le premier pollueur, avant les bâtiments : le public »