in

Des discussions fournies par le méta sur Facebook ont conduit une femme à plaider coupable d’accusations liées à l’avortement.

## UNE FEMME DE NORFOLK PLAIDE COUPABLE DE L’AIDE À L’AVORTEMENT MÉDICAMENTEUX DE SA FILLE

Une femme de Norfolk, dans le Nebraska, a plaidé coupable d’avoir aidé sa fille à avorter par voie médicamenteuse l’année dernière. Les charges ont été portées après que Facebook, sur ordre de la cour, ait fourni à la police des preuves qui ont renforcé l’accusation du procureur du comté de Madison.

L’année dernière, il est apparu que les deux femmes étaient inculpées après que la police ait obtenu des messages Facebook prouvant qu’elles s’étaient procurées des médicaments pour avortement destinés aux avortements du premier trimestre. Dans un affidavit daté de juin 2022, l’officier chargé de l’enquête sur Celeste Burgess, la fille inculpée avec sa mère Jessica Burgess, a déclaré avoir servi un mandat à Meta pour obtenir leurs messages, et la société a rapidement obtempéré.

Les charges comprennent l’avortement après 20 semaines, la fausse déclaration et la manipulation des restes humains. Selon l’affidavit de l’année dernière, Burgess était enceinte de 23 semaines, soit plus tard que l’interdiction de l’avortement après 20 semaines en vigueur au Nebraska à l’époque. Le Nebraska a depuis mis en place une interdiction de l’avortement de 12 semaines.

Cette affaire met en évidence un inconvénient crucial en matière de vie privée de Facebook Messenger, qui, jusqu’à ce jour, ne permet pas par défaut un chiffrement de bout en bout (CBEE), contrairement à d’autres messagers tels que Signal, WhatsApp de Meta ou iMessage d’Apple. Parce que ce n’est pas la configuration par défaut, les utilisateurs ordinaires qui ne sont pas attentifs à leurs messages peuvent ne pas se rendre compte qu’ils peuvent même l’activer.

Le chiffrement de bout en bout est important car, lorsqu’il est correctement mis en œuvre, l’entreprise qui l’offre ne dispose d’aucune clé pour déverrouiller les messages – la seule personne qui peut accéder aux messages est l’expéditeur et le destinataire, et dans certains cas, vous pouvez même définir des messages pour qu’ils soient supprimés.

En juin, lorsque l’affidavit de l’officier enquêteur a été déposé, la Cour suprême était sur le point d’annuler Roe v. Wade – ce qu’elle a fait neuf jours plus tard, le 24 juin 2022. Par la suite, les interdictions d’avortement existantes et inapplicables dans tout le pays sont immédiatement entrées en vigueur, tandis que de nombreux États se sont mis à adopter de nouvelles restrictions et que des groupes de défense des droits des femmes ont mis en garde contre les risques de confidentialité numérique mis en lumière dans des affaires comme celle de Burgess.

Meta lui-même a été réticent à prendre position sur l’avortement. Bien que l’ancienne dirigeante de Meta, Sheryl Sandberg, ait exprimé son soutien aux droits à l’avortement en mai 2022, le lendemain, l’entreprise a restreint les discussions internes sur la question à des conversations privées en face à face avec des “collègues de confiance” ou jusqu’à cinq “personnes partageant les mêmes opinions” lors de sessions d’écoute, bien que la société ait permis à ses employés de partager leurs réflexions sur leurs applications sociales personnelles Meta.

L’entreprise a également réduit la visibilité du contenu lié à l’avortement sur ses plateformes bien avant que la Cour suprême n’annule la décision Roe v. Wade, qui avait précédemment servi de barrière contre les lois strictes sur l’avortement au niveau des États.

La mère et la fille sont prévues pour être condamnées respectivement les 22 et 20 septembre. La fille a plaidé coupable en mai. Le procureur du comté de Madison, l’avocat Joe Smith, a déclaré que c’était sa première accusation d’avortement illégal après 20 semaines depuis l’instauration de l’interdiction précédente en 2010.

Sources: [lien source 1], [lien source 2]

What do you think?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Le dernier trailer de la série Ahsoka est une grande réunion rebelle.

Je reçois un salaire énorme pour ne parler à personne.