in

En Chine, une nouvelle méga-porcherie verticale de vingt-six étages ouvre dans la province du Hubei


La méga-porcherie Zhong Xin Kai Wei Elevage Moderne, à Ezhou (Chine), sur une capture d’écran du réseau Weibo.

En Chine, des cochons sont désormais logés dans les gratte-ciel. Dans la ville d’Ezhou, dans la province du Hubei au centre du pays, l’entreprise Zhong Xin Kai Wei Elevage Moderne a ainsi accueilli début octobre les 3 700 premiers porcs reproducteurs dans sa tour en béton de vingt-six étages. « Il s’agit du bâtiment d’élevage de cochon le plus haut et le plus grand du monde, où la brise est fraîche en été et l’air chaud en hiver », s’est enorgueilli Lin Jin, le vice-président de la société, mercredi 26 octobre, dans une vidéo en streaming publiée sur le réseau social chinois Weibo.

Doté d’un système permettant de surveiller en temps réel le niveau de ventilation, de température et d’humidité, ainsi que de quelque 30 000 points d’alimentation et de six ascenseurs géants capables de transporter 240 cochons à la fois, le bâtiment n’a rien d’ordinaire. Tout, sauf l’humeur des cochons, est réglé à distance depuis une salle de gestion.

L’entreprise tente par ailleurs de mettre en place une « production circulaire », comprenant un dispositif de fermentation anaérobie (ne dépendant pas du dioxygène) à haute température qui, à partir de fumiers, produirait jusqu’à 120 000 mètres cubes de biogaz par jour.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés L’agriculture chinoise au défi du réchauffement climatique

Une fois désulfuré, ce biogaz serait utilisé dans la production de vapeur, qui générerait de l’électricité. Cette énergie qui serait produite localement permettrait de « garder les porcs au chaud, [aux animaux de] boire de l’eau chaude et prendre des bains chauds, pour préserver leur santé (…) et également d’atteindre l’objectif de réduction des émissions de carbone », vante l’entreprise dans un article publié sur WeChat.

La Chine consomme le plus de viande de porc au monde

Sur les 800 000 mètres carrés de terrains auparavant industriels, un autre bâtiment, identique à celui-ci, est sur le point d’être achevé. Au total, l’entreprise a investi 4 milliards de yuan (553 millions d’euros), avec l’objectif d’abattre sur le site 1,2 million de porcs chaque année.

Zhong Xin Kai Wei n’est pas la seule entreprise à s’être lancée dans ce business. Depuis 2020, pour une dizaine de groupes chinois spécialisés dans l’élevage industriel, les méga-porcheries verticales semblent être devenues la norme. De nouveaux records sont constamment battus, qu’il s’agisse de la hauteur du bâtiment ou de l’ampleur de l’abattage.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés A Shanghaï, la salinisation de l’eau douce menace les écosystèmes et l’agriculture

Avec plus de 58 millions de tonnes consommées en 2021 dont 92 % issues de la production nationale, la Chine est de loin le pays qui consomme le plus de viande de porc au monde. Cependant, à cause de multiples épidémies, notamment la peste porcine africaine, la filière a connu d’importantes pertes entre 2019 et 2021.

Il vous reste 35.97% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

What do you think?

Written by Stephanie

Leave a Reply

Your email address will not be published.

GIPHY App Key not set. Please check settings

Un député proche d’Edouard Philippe veut une “majorité numérique” pour limiter l’accès des enfants à internet

Apple serait sur le point de supprimer les boutons mécaniques de ses iPhone