in

« Vladimir Poutine vient de faire exploser l’ère des énergies fossiles »


Amory Lovins, à Paris, le 30 septembre 2022.

Il est surnommé l’« Albert Einstein de l’efficacité énergétique ». En 1976, Amory Lovins publie un article remarqué, « Stratégie énergétique : la route non prise ? », dans lequel il décrit deux voies pour les Etats-Unis en la matière : la « dure », fondée sur des technologies centralisées visant à produire davantage, et la « douce », combinant efficacité, développement des renouvelables et abandon des énergies fossiles.

Depuis, ce chercheur américain, lauréat, en 1983, du Right Livelihood Award – considéré comme un « prix Nobel alternatif » – et fondateur du Rocky Mountain Institute, n’a jamais cessé de plaider pour les économies d’énergie.

En 1976, vous avez décrit deux voies énergétiques différentes pour les Etats-Unis. Aujourd’hui, quel chemin voyez-vous pour l’Europe ?

Je pense que Vladimir Poutine, le président russe, vient de faire exploser l’ère des énergies fossiles. Il a déclenché en Europe un mouvement global et résolu, soutenu par les Etats-Unis, pour abandonner les combustibles russes et accélérer l’efficacité et les énergies renouvelables. C’était vers cela que l’Europe se dirigeait de toute façon, mais elle le fait désormais beaucoup plus rapidement.

La guerre en Ukraine pourrait donc jouer en faveur de la transition énergétique ?

Cette guerre a mis en place une taxe mondiale sur le carbone bien plus importante que celle que les économistes voulaient instaurer afin de protéger le climat. Bien sûr, ce n’est pas exactement une « taxe », elle n’est pas appliquée de la bonne manière et elle cause beaucoup de difficultés. Mais en tant que « signal prix » [le renchérissement du coût de l’énergie et ses conséquences sur le transport par exemple], elle stimulera grandement le passage à l’efficacité et aux renouvelables.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés L’Europe se convertit en ordre dispersé à la sobriété énergétique

Et si l’Europe continue de s’éloigner du pétrole, du gaz et du charbon avec la vision et la détermination dont elle a fait preuve jusqu’à présent, alors les grandes souffrances infligées par Vladimir Poutine n’auront pas été totalement vaines.

« Certains pays ont réussi à économiser très rapidement 10 % ou 20 % d’énergie dans des situations où il y avait un sentiment de solidarité et d’utilité publique »

Mes quatre grands-parents étaient originaires d’Ukraine. Dans mon sac, j’ai un bonnet jaune et bleu [aux couleurs de l’Ukraine] : porter un bonnet, c’est l’une des choses que l’on peut faire ici en Europe. Avec, vous n’aurez pas froid lorsque vous baisserez votre radiateur de 2 °C ou de 3 °C, et cela peut faire toute la différence. Je suis né en 1947, et ce qui se passe actuellement est le changement le plus fondamental que j’aie jamais observé.

Il vous reste 78.23% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Written by Stephanie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Le jeûne peut-il améliorer le succès des traitements anticancéreux ?

un traitement prometteur pour les nourrissons en cours d’étude